Pub


Nous retrouver sur Facebook


Habitat Durable





Econologie et développement durableGestion des déchets

Notre monde du 21è siècle est malade. Malgré les préconisations, des tonnes de déchets continuent à être déversées tous les jours. De toutes sortes, on peut citer comme exemple les ordures ménagères, les déchets industriels ou encore les déchets d’emballage. C’est sur le dernier type que nous allons nous concentrer plus particulièrement car il existe une machine qui effectue un compactage des cartons et autres papiers et qui s’avère très efficace. Présentation.

La bonne attitude

L’utilisation d’une presse à balles - d'occasion par exemple - peut être un excellent départ dans la protection de l’environnement. En effet, pour les budgets limités, il est préférable de s’orienter vers un bon équipement, ayant déjà servi certes, mais qui a été bien entretenu. Etre soucieux de l’avenir de la planète signifie alors se débarrasser de ses déchets d’emballage en les compactant et en les transformant en balles. De cette manière, les packs obtenus iront alimenter la chaîne de recyclage, qui, après purification de la pulpe des cartons, produira de nouveaux emballages prêts à être utilisés.

Préserver le travail

En optant pour une presse à balles d’occasion, non seulement on redonne une deuxième vie à un matériel qui a déjà été utilisé, mais on est également certain d’optimiser le cycle de production et de réaliser ainsi des économies. En effet, le temps qui sera consacré au compactage des cartons est largement réduit grâce à l’utilisation d’un compacteur. Si on prend le soin de placer la machine au près de la source. Les va-et-vient de ceux qui sont chargés de manipuler les cartons sont alors limités et comme la durée de compactage est très courte, le personnel pourra se concentrer sur son cœur de métier, pour une meilleure productivité de l’entreprise.

Les balles obtenues nécessitent mois d’espace de stockage que les cartons non pliés, l’environnement de travail est alors plus propre et plus agréable.

 

 

Commentez avec Facebook :