Pub


Nous retrouver sur Facebook


Habitat Durable





Les matériaux des constructions écologiques : l'isolation

Outre la construction des murs et les charpentes, les matériaux écologiques sont largement présents dans les gammes d'isolants. Chanvre, laine de mouton ou encore cellulose, chaque technique a ses avantages.

En matière d'isolation, les normes européennes obligent à mettre en oeuvre des matériaux performants dans le cadre de la construction des maisons neuves. Outre les incontournables doubles vitrages pour l'isolation des ouvertures, l'isolation des murs et des combles est un passage obligé.

Dans le cadre d'une bioconstruction, l'exigence de performance est encore plus poussée pour parvenir à de vraies économies de chauffage. Les matériaux utilisés cumulent l'avantage d'être super isolants mais aussi particulièrement sains pour la santé puisque naturels.

Isolation par le chanvre

Il est utilisé par l'humanité comme matériau depuis des millénaires. Sa culture très règlementée jusqu'en 1996 en raison de ses composants stupéfiants a connu depuis un nouvel élan avec l'apparition de quelques espèces particulières dont le taux de stupéfiant est négligeable. Pour la construction, on utilise l'écorce de sa tige, appelée chènevotte. Hyper isolant naturellement, le chanvre est devenu à juste titre l'un des chouchous de la bioconstruction.

Il se présente comme la laine de verre en rouleau épais ou encore sous forme de feutre. Les préconisations pour une isolation parfaite sont de 23 cm pour le toit, 5 à 7 cm pour les murs selon leur orientation. Ce matériau se pose à la chaux. L'avantage du chanvre : il permet aux murs de respirer naturellement, supprimant tout pont thermique. Il isole également au niveau phonique, protège du feu et des attaques des nuisibles (du rat à l'acarien).

Isolation par la laine de mouton

Comme le duvet des oiseaux la laine de mouton est le seul isolant produit par la nature. Elle est utilisée par l'humanité comme matériau de construction depuis des millénaires. Excellent isolant thermique, la laine de mouton offre un coefficient de conductivité thermique exceptionnel (équivalent à celui du liège et bien supérieur aux laines minérales). Ininflammable et résistante aux rongeurs, elle est légère et facile à poser. Autre avantage, elle offre un excellent rapport qualité prix. Dans le cadre d'une construction, elle se présente en rouleaux et s'utilise comme la laine de verre pour isoler les combles soit par agrafage entre les chevrons soit déroulée sur le plancher du grenier.

Par la laine de bois

Elle s'obtient à partir de fibre et de la lignine de bois. La laine de bois est commercialisée en rouleaux, panneaux et laine en vrac. Elle s'utilise pour l'isolation des murs, des toitures, des combles. Hyper isolante, elle n'a qu'un seul vrai défaut : son poids.

Par la cellulose

Ce produit est élaboré soit à base de papier journal recyclé, protégé par des additifs inoffensifs contre les moisissures soit à base de boue papetière non traitée chimiquement. Selon le type de provenance, les présentations diffèrent : sous forme de panneaux ou en vrac pour le premier, en vrac uniquement pour le second.

Par la perlite

Ce produit est fabriqué à partir de roches volcaniques broyées et expansées. Commercialisé sous forme de panneaux, il est utilisé principalement pour l’isolement des combles et des toitures. Ininflammable et insensible aux insectes, la perlite offre un excellent rendement d'isolation pour un prix identique aux isolants classiques.

 

 

Commentez avec Facebook :