Pub


Nous retrouver sur Facebook


Habitat Durable





Chauffage solaire

Actuellement, pour diminuer les dépenses en consommation d’énergie dans son domicile, il a été inventé une toute nouvelle technologie qui en plus d’être rentable, est écologique : il s’agit en fait de l’utilisation de l’énergie solaire. Par définition, l’énergie solaire est une énergie émise par le Soleil et due à des réactions de fusions nucléaires.

Il a été remarqué que ces réactions sont la principale source de la majeure partie des énergies qui peuvent être utilisées sur Terre et qui sont exploitables pour la production d'électricité. De plus, ce système de chauffage d’intérieur pourra parfaitement offrir un environnement stable aux gens qui occupent la maison, ainsi que du confort tout en ayant le chauffage dont ils ont besoin.

Comment l’énergie solaire est captée puis ensuite exploitée

Pour puiser l’énergie solaire, des capteurs plans sont installés sur la toiture de la maison. Pour stocker l’énergie, la maison est équipée d’un dispositif de chauffage qui est pourvu de deux circuits d'eau, et aboutissent à l’intérieur d’un ballon de stockage. Puisqu’il est scientifiquement prouvé que l’énergie solaire est difficilement stockable, à cause de sa nature et de sa force très variable à la surface de la Terre en un point précis, il est d’abord impératif de la transformer. Et pour ce faire, plusieurs phases sont à entreprendre dont l'effet de serre, les capteurs solaires, les fours solaires, le refroidissement solaire et les photopiles.

Il s’avère donc que le procédé le plus pratique pour bien utiliser l'énergie solaire passe par la serre qui sert en agriculture. A l’intérieur d’une serre, la terre foncée aspire tous les rayons lumineux, et cela anime son échauffement. Les radiations du spectre lumineux passent par la vitre transparente qui recouvre la serre, mais le rayonnement thermique qui émane du sol est absorbé. Aujourd’hui, il est tout à fait possible de mettre cette méthode à profit pour réaliser des logements solaires bien confortables. Et le stockage de cette énergie thermodynamique peut se faire en se munissant de pierres ou de réservoirs d'eau, qui redonnent petit à petit la chaleur.

Les différents types de capteurs solaires

Pour réchauffer son intérieur, l’on peut avoir recours à deux types de capteurs solaires, les deux les plus courants : les capteurs plans et les capteurs par concentration. Les capteurs plans aspirent les rayons du soleil à l’aide d'une plaque noire et équipée de petits tubes qui servent au fluide caloporteur. Les capteurs plans sont notamment employés pour produire de l'eau chaude sanitaire. En général, les capteurs fixes à usage domestique sont placés sur le toit des maisons.

Dans l'hémisphère Nord, ils sont orientés vers le sud, et dans l'hémisphère Sud, vers le nord. Normalement, le stockage calorifique se fait dans un accumulateur à pierre ou un réservoir d'eau bien isolé. Les capteurs plans ne peuvent pas porter les fluides caloporteurs à très haute température. En revanche, il est possible d'utiliser des capteurs par concentration, toutefois, mais ils sont plus compliqués et coûtent plus cher. Ce sont en fait des catadioptres en demi-cercle qui renvoient et concentrent l'énergie solaire sur un tuyau où circule un fluide caloporteur.

 

 

Commentez avec Facebook :