Pub


Solaire photovoltaïque

 

développement durable et écologie

 

L’énergie photovoltaïque est intéressante à plus d’un titre car elle est propre et ne génère aucune émission de gaz à effet de serre. Pourtant, elle est encore peu utilisée du fait du coût de sa mise en oeuvre qui atteint encore des sommets. Seuls les projets subventionnés arrivent à la rentabiliser.

Les recherches menées l’équipe du Dr Prashant V. Kamat, de l’université de l’Indiana (Etats-Unis), pourrait bouleverser cette donne et faire du photovoltaïque une énergie accessible au plus grand nombre. En effet, ces chercheurs ont mis au point de nouvelles cellules photovoltaïques à base de cadmium selenide ( CdSe) qui sont de 10% plus efficaces que les cellules photovoltaïques classiques, fabriquées avec du silicium.

La structure des nouvelles cellules photovoltaïques est à la source de leur efficacité car elles n’occasionnent plus une perte d’énergie de l’ordre de 75% comme les cellules en silicium. Les cellules photovoltaïques développées par le Dr Kamat et ses collaborateurs sont composés de semi-conducteurs de taille variable : les plus petits peuvent rapidement convertir les photons en électrons tandis que les plus grands absorbent une quantité considérable de photons.

Les semi-conducteurs, dont la taille varie entre 2,3 et 3,7nm, sont collés sur la surface d’un film nanométrique. Des nanotubes de dioxyde de titane (TiO2) leur sont ensuite ajoutés. Les quantum dots absorbent les photons et restituent en retour des électrons. Ces derniers sont ensuite transportés jusqu’à une électrode et le courant est tout de suite disponible.

Pour une meilleure efficacité des capteurs photovoltaïques, les chercheurs de l’université de l’Indiana envisagent de superposer des semi-conducteurs de tailles différentes, en suivant le principe de l’arc-en-ciel. La transformation d’électricité à partir de la lumière sera donc rendue plus abordable par la commercialisation de ces nouvelles cellules. Cependant, la technologie ne risque de vraiment être perfectionnée que dans quelques années. Patience !

 

 

Commentez avec Facebook :