Pub


Nous retrouver sur Facebook


Habitat Durable





L'Agence internationale pour les énergies renouvelables est créée

 

développement durable et écologie

 

Dans quelques années, les panneaux solaires que l'on connait aujourd'hui pourraient bien être remplacés par de la peinture solaire beaucoup plus facile et moins coûteuse à mettre en place. Quelques explications !

Les recherches tâtonnent encore mais la piste d'une possible peinture solaire pouvant remplacer les bonnes vieilles cellules photovoltaïques est prometteuse. Cette peinture repose sur un principe complexe appelé « boîte quantique ». Le procédé est complexe mais globalement on peut le résumer simplement : les cellules photovoltaïques d'aujourd'hui reposent sur l'utilisation du silicium très onéreux.

La « boîte quantique » elle repose sur l'utilisation d'un plastique polymère particulier. Ce plastique permet en plus de récupérer l'énergie des rayons du soleil de récupérer également l'énergie de la lumière infra-rouge. En d'autres termes, même en cas de temps maussade, le plastique récupère de l'énergie ! Si la méthode dérivée des nanotechnologies est aujourd'hui à peu près cernée, quelques soucis techniques résistent encore à une mise sur le marché.

Les cellules photovoltaïques polymères sont pour l'instant encore trop grosses pour être incluses dans une peinture fluide mais la miniaturisation est en cours. Patience donc ! L'autre point d'achoppement de cette technique est la faible résistance de ces cellules dans le temps lorsqu'elles sont exposées au soleil. La durée de vie atteint péniblement 5 ans alors celle d'un panneau solaire dépasse les 25 ans. Les recherches se poursuivent donc pour améliorer le procédé et gommer les imperfections actuelles.

Si l'on peut espérer une utilisation assez rapide pour certains appareils comme les téléphones, les lecteurs MP3, etc, la vulgarisation de la technique prendra encore une bonne dizaine d'années pour être déclinée de façon fiable dans le secteur du bâtiment. Outre la production d'électricité chez les particuliers, le procédé pourrait également être utilisé sur les routes et les grands équipements qui se transformeraient alors en d'énormes sources de production d'énergie...

Comme on le voit, les enjeux sont énormes et plusieurs entreprises planchent actuellement sur la peinture solaire pour trouver la meilleure solution technique durable.

 

 

Commentez avec Facebook :