Pub


Nous retrouver sur Facebook


Habitat Durable





Téléphones portables : le recyclage est anecdotique !

 

développement durable et écologie

 

Selon une étude réalisée par le groupe finlandais Nokia, les abonnés à un service de téléphonie mobile ignorent l'existence des filières de recyclage des appareils électroniques. Du coup, seuls 3% des consommateurs recyclent leur vieux téléphone portable !

C'est un paradoxe : si l'on en croit les chiffres de l'institut d'études The Mobile World, 50% de la population mondiale est abonnée à un service de téléphonie mobile (soit plus de 3.25 milliards d'abonnés fin 2007). Dans le même temps, selon une étude publiée récemment par Nokia, seuls 3% des consommateurs dans le monde recyclent leurs vieux téléphones portables !

Parmi les quelque 6 500 personnes interrogées dans 13 pays (Allemagne, Brésil, Chine, Emirats Arabes Unis, Etats-Unis, Finlande, Inde, Indonésie, Italie, Nigeria, Royaume-Uni, Russie et Suède), les trois quarts n'ont même jamais songé au recyclage ! Que deviennent alors tous ces vieux portables ? L'étude révèle en fait que plus de 44% des personnes interrogées les conservent à la maison. 4% admettent les avoir jetés tout simplement ! Selon les pays, le groupe finlandais Nokia note de grosses disparités sur ce sujet : ce sont notamment les consommateurs indiens qui sont les moins bien informés sur l'existence des filières de recyclage des mobiles (17%) tandis que les Britanniques eux connaissent pour 80% des cas la manière de se débarrasser utilement de leurs vieux mobiles.

En France, les opérateurs de téléphonie mobile membres de l’AFOM (association française des opérateurs mobiles) se sont organisés pour récupérer les mobiles inutilisés. 2000 points de collecte sont ainsi à disposition des Français dans l'hexagone. Le recyclage des téléphones portables consiste notamment à récupérer et traiter de manière adaptée les batteries qui peuvent contenir des substances comme le cadmium ou le lithium.

En dehors des batteries, les téléphones portables récupérés sont démontés pour permettre un recyclage de leurs composants : matières plastiques en très grande majorité mais aussi de petites quantités de métaux précieux (or, argent…) et des métaux de base (cuivre, métaux ferreux…). Selon l'AFOM, 72% des Français pensent qu’il est possible de recycler les téléphones mobiles mais parmi eux 57% déclarent ne pas savoir comment faire.

 

 

Commentez avec Facebook :